L'obésité serait le principal responsable du cancer du sein

Une femme sur huit au Royaume-Uni va développer un cancer du sein pendant la durée de sa vie. Les données montrent que la majorité de ces tumeurs sont hormono-sensibles, ce qui signifie que leur croissance est conduite par les hormones.Trop de graisses accumulées dans l'organisme augmentent le taux de ces hormones sexuelles.

Les études prouvent que les femmes en post-ménopause ayant des niveaux élevés d'oestrogènes et de testostérone ont un risque multiplié par deux à trois de cancer du sein.

L'étude, publiée dans le British Journal of Cancer en juillet 2011, suggère que l'obésité peut être considérée comme le facteur de risque le plus important étant donné que ce facteur de risque lié au style de vie peut-être mis sous contrôle par les patientes.

L'équipe de l'université d'Oxford a étudié les facteurs de risque du cancer du sein chez 6.300 femmes en post-ménopause à la recherche des facteurs qui pourraient expliquer pourquoi certains cancers sont sensibles aux hormones et d'autres ne le sont pas.

L'étude a montré que les femmes en poids excessif ou obèses ont des niveaux élevés en oestrogènes et en progestérone. Il en est de même pour la boisson et les cigarettes.

Selon les experts les femmes doivent être mises au courant de ces facteurs de risques modifiables. Selon le Dr. Julie Sharp du centre de recherche sur le cancer britannique cette étude est importante parce qu'elle aide à comprendre comment l'alcool et le poids peuvent influencer les taux hormonaux. La compréhension de leur rôle dans le cancer du sein est vitale et cette analyse met en lumière la façon dont ils peuvent affecter le risque de cancer du sein. Maintenir un poids normal et réduire la consommation d'alcool permettrait de réduire le risque de cancer du sein.


article source


Publi le 25-07-2011


Feed XML